Auteur Sujet: Questions UE6 2018-2019  (Lu 2258 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Alana

  • Corpo
  • *
  • Messages: 50
  • Sexe: Femme
  • Respect: +15
    • Voir le profil
  • Année: P2
Re : Questions UE6 2018-2019
« Réponse #20 le: 26 avril 2019 à 18:02:38 »
0
Bonjour,

J'avais une question sur un des QCM de la plateforme. On me dit : "La spasmophilie est une pathologie principalement diagnostiquée en France".

J'aurais plutôt utilisé le terme de "uniquement" à la place de "principalement" car Mr Muret nous a dit qu'il s'agissait d'une pathologie qui existe qu'en France...  :neutral:

Donc j'aimerais avoir un avis sur la question, savoir si mon raisonnement est juste ou si je chipote un peu trop sur les mots.  lol

ZarCé

  • Born to post
  • ****
  • Messages: 65
  • Sexe: Homme
  • Respect: +181
    • Voir le profil
  • Année: P3
Re : Questions UE6 2018-2019
« Réponse #21 le: 30 avril 2019 à 08:57:35 »
+1
Bonjour, pourrais-je avoir une précision concernant le cours sur la pharmacoépidémiologie de Mr Muret, il existe des méthodes d'analyses peu cher et rapide : meta analyse, medico economique et cohorte c'est bien cela ? ou bien est ce que les études cohortes ad hoc et ad hoc cas témoint sont longues et couteuse.

Et dans le cours sur les M génériques, si j'ai bien compris ils sont obligés d'avoir la même forme pharmaceutique que le M de référence sauf dans le cas des voies orales à libération immédiate ou là on pourra avoir par exemple des comprimés ( princeps) mais par contre le générique pourra être un lyophisat oraux ?
Bonne journée et merci  :yourock!

Bonjour lili_a,

> Les études qui se basent sur des données déjà récoltées/existantes (big data, suivi de cohorte existante, cas témoins) seront forcément moins coûteuses et longues que des études ad hoc de cohorte qui nécessitent le suivi des patients (personnel, locaux, etc ...). Cependant, ce n'est pas le point essentiel du cours ... le Pr Muret veut juste que vous connaissiez le fonctionnement des différents types d'études  ;)

> C'est ça ! Il faut retenir qu'un médicament générique ait la même forme pharmaceutique que le princeps ! Mais oui il y a une petite exception pour les différentes formes de VO à libération immédiate (gélule en comprimé par exemple)  :yahoo:

Bonjour j'avais une petite question quand à la durée du cycle du médicament : dans son cours le professeur Pellequer précise qu'il y a 5 ans jusqu'au début des essais cliniques puis 5 ans de recherche clinique, 5 ans de procédures administratives et 5 ans de commercialisation, ce qui fait au total 20 ans. Cependant dans certaines corrections du tutorat il est marqué que le cycle fait entre 29 et 33 ans. Est-ce une erreur de correction ?

Salut Marionb,

Ces chiffres me rappellent quelque chose mais je n'arrive pas à remettre la main dessus ... J'ai vérifié sur votre support de cours mis à disposition sur Moodle par le Pr Pellequer cette année et il y est bien écrit 20 ans donc retiens cette date là ! Ce sont les chiffres évoqués l'année du concours qui feront foi le jour-J  :glasses:

Bonjour,

J'avais une question sur un des QCM de la plateforme. On me dit : "La spasmophilie est une pathologie principalement diagnostiquée en France".

J'aurais plutôt utilisé le terme de "uniquement" à la place de "principalement" car Mr Muret nous a dit qu'il s'agissait d'une pathologie qui existe qu'en France...  :neutral:

Donc j'aimerais avoir un avis sur la question, savoir si mon raisonnement est juste ou si je chipote un peu trop sur les mots.  lol

Bonjour Alana,

En effet il me semble que le Pr Muret insiste sur le fait que cette pathologie est uniquement diagnostiquée en France, néanmoins pour le coup c'est un peu chipoter sur les mots ahah ...
Par contre si ça avait été l'inverse la proposition aurait été fausse, "la maladie ABC est diagnostiquée uniquement en France", si cette pathologie ABC est diagnostiquée principalement en France mais aussi dans d'autre pays, là la question aurait été fausse !!

J'espère être assez clair.

Bon courage pour la dernière ligne droite  :great:

A samedi pour de l'UE6  :love: :love:
Responsable Général Tutorat 2018/2019
Tuteur UE4 et UE6 - 2018/2019

VP Communication BAC 2018/2019

Tuteur UE4 et UE6 - 2017/2018

So-So

  • Padawan
  • **
  • Messages: 18
  • Sexe: Femme
  • Respect: +8
    • Voir le profil
  • Année: P2
Re : Questions UE6 2018-2019
« Réponse #22 le: 09 mai 2019 à 10:04:29 »
0
bonjour !

dans les annales d'ue6 vous comptez dans la question 16) Les voies d’administration suivantes des médicaments permettent de s’affranchir de
l’effet de premier passage hépatique, réponse D. La voie percutanée. FAUX

je pensais qu'en voie cutanée le PA, après avoir franchi la peau, se retrouvait dans la circulation sanguine donc pas d'EPPH...
est ce moi qui ai mal compris ou une erreur dans la correction? ???

Cara'doc

  • Tuteur
  • *
  • Messages: 66
  • Sexe: Homme
  • Respect: +37
    • Voir le profil
  • Année: P2
Re : Questions UE6 2018-2019
« Réponse #23 le: 09 mai 2019 à 12:18:08 »
+1
Salut,
J'ai fait les petites annales que vous nous avez mises en ligne ce matin et j'aurais quelques interrogation sur la correction en plus de celle de jame203, avec laquelle je suis d'accord.
10) item C, Il est compté juste alors que pour moi l'évaluation du rapport bénéfice/risque était plutôt du ressort de la pharmaco-épidémiologie.
15) Item C, Il est compté juste alors qu'il me semblait me souvenir que les réactions d'hydrolyse n'était pas sous la dépendance du cytochrome P450 (qui lui oxyde) mais sous la dépendance d'une estérase.
27) Item A, Il est compté faux alors que pour moi la phrase : "Le ligand est qualifié d'agoniste de la noradrénaline" n'a pas de sens puisqu'un ligand est agoniste d'un récepteur pas d'un autre ligand. Item C, Même remarque que pour l'item A, la proposition ne me semble pas faire de sens, puisque un n'antagoniste n'a pas d'effet par définition.
34) Item C,Il est compté juste alors que pour moi l'ASMR sert à fixer le prix du médicament en accord avec l'industriel alors que le SMR lui sert bien à déterminer le niveau de prise en charge de l'assurance maladie.

Voilà pour les quelques items qui m'ont un peu chiffonnés au niveau de leurs corrections en vous souhaitant une bonne journée et en vous remerciant pour l'implication que vous avez eu depuis le début de l'année et avez encore.  :bravo:; :great:
Tuteur UE 3a et b 2019-2020
Tuteur référent réforme du premier cycle 2019-2020

So-So

  • Padawan
  • **
  • Messages: 18
  • Sexe: Femme
  • Respect: +8
    • Voir le profil
  • Année: P2
Re : Questions UE6 2018-2019
« Réponse #24 le: 09 mai 2019 à 12:57:15 »
0
je suis d'accord avec toi pour la 34C

pour la 27 C je sais pas trop puisque "L’étude des antagonistes ne peut pas se faire en étudiant la courbe effet-concentration de l’antagoniste puisque ce
dernier n’a pas d’effet propre. Les études nécessiteront donc d’étudier les courbes effet-concentration d’un
agoniste connu du récepteur en présence de l’antagoniste du même récepteur que l’on veut étudier."

mais la on nous précise pas si on regarde la courbe de l'antago ou d'un agoniste...

Citaline

  • Un-posteur
  • *
  • Messages: 4
  • Sexe: Homme
  • Respect: 0
    • Voir le profil
  • Année: PACES
Re : Questions UE6 2018-2019
« Réponse #25 le: 10 mai 2019 à 13:13:26 »
0
Bonjour,

J'avais aussi une question concernant les annales que vous avez mis en ligne, la question 23, avec les effets-concentration d'un agoniste, on nous indique sur l'item A que les courbes ne peuvent pas correspondre à celles d'un antagoniste compétitif car c'est les courbes d'un antagoniste non compétitif. Mais les antagoniste compétitif irréversible et non compétitif, n'ont pas les même courbes ?  :neutral:

Yannou

  • Boudu adepte
  • ***
  • Messages: 47
  • Sexe: Homme
  • Born to Study
  • Respect: +5
    • Voir le profil
  • Année: PACES
Re : Re : Questions UE6 2018-2019
« Réponse #26 le: 10 mai 2019 à 16:20:25 »
0
bonjour !

dans les annales d'ue6 vous comptez dans la question 16) Les voies d’administration suivantes des médicaments permettent de s’affranchir de
l’effet de premier passage hépatique, réponse D. La voie percutanée. FAUX

je pensais qu'en voie cutanée le PA, après avoir franchi la peau, se retrouvait dans la circulation sanguine donc pas d'EPPH...
est ce moi qui ai mal compris ou une erreur dans la correction? ???

Coucou jame203,

Personnellement dans mon cours sur la PK de muret a la fin il stipule que la voie percutanée n'a pas d'EPPH tout comme la voie cutanée d'ailleurs ::)
Donc je pense que c'est une erreur mais attend une réponse des tuteurs quand même au cas ou 

So-So

  • Padawan
  • **
  • Messages: 18
  • Sexe: Femme
  • Respect: +8
    • Voir le profil
  • Année: P2
Re : Questions UE6 2018-2019
« Réponse #27 le: 10 mai 2019 à 22:14:46 »
0
Oui c'est ce que j'ai constaté dans plusieurs cours  ;D
Merci Yannou

ZarCé

  • Born to post
  • ****
  • Messages: 65
  • Sexe: Homme
  • Respect: +181
    • Voir le profil
  • Année: P3
Re : Questions UE6 2018-2019
« Réponse #28 le: 11 mai 2019 à 18:56:53 »
+1
Bonjour bonjour,

Nous avons essayé de vous mettre le sujet à disposition au plus vite pour que vous puissiez vous entrainer un maximum avant le concours ... une relecture plus approfondie des réponses a été effectuée par les tuteurs jeudi dans la journée et une nouvele version de la correction est disponible en ligne depuis jeudi en fin de journée :yahoo: (certaines de vos remarques ont déjà été prises en compte dans cette mise à jour !)

Question 10C : la proposition reste vraie, il s'agit de l'évaluation du rapport bénéfice/risque au niveau de la POPULATION ce qui rentre donc dans la pharmacologie sociétale

Question 15C : la proposition est fausse, hydrolyse est sous la dépendance d'estrases (pas du CYP P450)

Question 16D : la proposition est bien vraie, la voie percutanée permet de s'affranchir de l'EPPH

Question 27C : la proposition est vraie, un antagoniste n'a pas d'effet propre

Pour vos autres remarques :

Question 23A : la proposition reste fausse , cependant la justification mérite quelques précisions, ces courbes peuvent correspondre à un antagoniste non compétitif ou à un antagoniste compétitif réversible (les deux sont des antagonistes insurmontables) on ne peut donc pas déterminer s'il s'agit d'un antagoniste compétitif (on peut juste affirmer qu'il ne s'agit pas d'un antagoniste compétitif réversible, antagoniste surmontable)

Question 27A : la proposition est vraie, en effet en théorie cette phrase n'a aucun sens puisque un ligand est agoniste d'un récepteur (il s'agit d'un raccourci utilisé couramment même par le Pr mais c'est vrai qu'en théorie ça n'a pas de sens)

Question 34C : la proposition est fausse, en effet l'ASMR entre dans la fixation du prix du médicament alors que le SMR va conditionner son remboursement par la Sécurité Sociale

Voila voilà, désolé pour ces petites modifications  ::)

N'hésitez pas si vous avez d'autres remarques ! Bon courage pour ces derniers jours  :great:
Responsable Général Tutorat 2018/2019
Tuteur UE4 et UE6 - 2018/2019

VP Communication BAC 2018/2019

Tuteur UE4 et UE6 - 2017/2018